IMG_0245

 

Vendredi 20 septembre

Au cinéma.

A un moment du film, une voix féminine fait des commentaires. Comme par réflexe, je me penche en avant pour savoir d'où cela vient. Je vois une femme seule. Elle n'a pas l'air toute jeune. Cela correspond à la voix. Ma voisine de devant a remarqué mon mouvement et elle se tourne vers moi avec un regard et un petit sourire qui semblent dire  : «elle est embêtante ».

Le récit progresse. La femme se remet à parler. Je ne suis pas plus gênée que cela. Un petit peu mais pas trop. C'est sûr, cela me sort un peu du film mais je vieillis et je deviens sans doute plus tolérante. Et puis ce serait deux personnes plus jeunes qui parleraient ensemble, cela m'agacerait davantage. Là, je ressens une sorte de tendresse pour cette femme. Elle est comme en famille avec nous, comme devant sa télé.

Ma voisine de devant finit par se pencher vers elle et lui demander de se taire. On n'entend plus de commentaire jusqu'à la fin du film.

Les lumières se rallument. La femme se lève. Elle a une canne et elle est toute voutée. Je peux voir qu'elle est vraiment vieille. Elle regarde la salle, les gens encore assis. Elle ressemble à une petite fille prise en faute.

Elle me fait de la peine.