Je ne dors jamais très bien. Mais, il y a quelques jours, j'ai fait une belle insomnie. Dejà, lorsque j'ai éteint la lumière, je n'avais pas vraiment sommeil. J'ai quand même éteint par peur de n'être pas en forme le lendemain. Et, avec 24 élèves devant moi, il vaut mieux être en forme. En plus, j'avais des soucis professionnels. Pas des gros soucis. Des soucis. Des choses qui me trottaient dans la tête. Des choses qui me paraissaient insolubles.

J'étais plutôt démoralisée. 

A force d'y penser, mon esprit était tellement en éveil que l'endormissement était impossible. J'ai refusé de me lever et d'aller prendre un Donormyl (un somnifère anti-histaminique vendu sans ordonnance). La dernière fois que j'en ai pris 1/2 comprimé, le lever et la journée suivante ont été horriblement difficiles. Alors, cette nuit là, j'ai décidé d'être patiente. Je suis sortie de mon lit. Je suis allée dans la salon. J'ai allumé la télévision. Je me suis allongée sur le canapé. J'ai commencé à piquer du nez. J'ai éteint la télévision. J'étais proche de trouver le sommeil. Mais proche seulement.

J'étais mal installée. Je suis allée me remettre dans mon lit. J'ai encore mis du temps à m'endormir. Quand le réveil a sonné le matin, je crois que j'avais dormi une heure ou deux. 

Sur le chemin de l'école, mon énergie n'était pas au top, à la fois en raison du manque de sommeil et des soucis professionnels. Et puis, en prenant une allée, j'ai eu ce ciel devant les yeux.

 

 

IMG_2903

 

Dans la tête, j'ai eu les mots "magie", "la vie vaut vraiment vraiment la peine d'être vécue", "il y a des moments de grâce". J'ai sorti mon téléphone pour prendre une photo. Une dame derrière moi a fait la même chose et elle m'a parlé de beauté.

J'ai retrouvé mon énergie.