IMG_20151023_172249

 

 

J'ai écrit des nouvelles brèves il y a maintenant un certain temps.

J'ai un cousin qui travaille dans une maison d'édition et j'avais montré quelques pages à une éditrice qu'il connaît. Elle m'avait dit des choses positives mais aussi que les nouvelles ne se publiaient pas (sauf si l'auteur s'était déjà fait connaître par un ou des romans). Elle m'avait encouragé à écrire un roman (ce dont je ne me sens pas capable).

Je sais qu'il existe des petites maisons d'édition qui, elles, publient des nouvelles. Mais combien recoivent-elles de manuscrits pour combien d'élus ? Et si l'on a la chance d'être repérés, combien peut-on espérer vendre d'exemplaires ? Une petite centaine ? Moins que ça ? (les petits éditeurs n'ont pas leurs entrées à la FNAC ou dans les grandes enseignes).

Bref, j'ai laissé mes textes bien au chaud dans l'ordinateur sans rien en faire pendant un certain temps.

 

Finalement, j'ai décidé de créer un nouveau blog et de les publier. Je suis très contente d'avoir fait ce choix.

D'accord, cela ne me rapportera rien au niveau financier. Mais que pouvais-je espérer d'une édition « papier » ? 100, 200 euros ?

D'accord, j'aurais bien aimé voir mes textes dans un « vrai » livre, un objet que l'on peut voir, toucher, dont on peut tourner les pages, que l'on peut mettre dans sa bibliothèque.

Mais après ?

Combien d'exemplaires seraient allés au pilon ?

Et j'aurais tout livré d'un bloc sans avoir de véritable retour, sans savoir comment les lecteurs allaient réagir.

Là, c'est tellement mieux. Je publie chaque nouvelle l'une après l'autre et j'ai des retours pour chacune d'elle. Au début, cela m'ennuyait que certains d'entre vous pensent qu'elles étaient autobiographique. Maintenant cela m'est égal. Chacun lit la nouvelle avec sa sensibilité, son vécu et il y a autant de lectures différentes que de commentaires. Pour certains, c'est telle nouvelle qui résonnera en elle, en lui. Pour d'autres, ce seront d'autres textes. Et j'aime quand vous me parlez de choses personnelles auxquelles mes textes vous font penser. Avec un livre, cela ne serait jamais arrivé. Alors je suis très heureuse de m'être lancée dans cette aventure.